L'équipe belge

Complet

Complet

Le concours complet est souvent décrit comme un triathlon équestre. Très impressionnant, il est composé d'une épreuve de dressage, d'un cross et d'une épreuve de jumping.

La première phase est une reprise de dressage permettant de montrer la capacité du cheval et du cavalier à accomplir une série de mouvements et de vérifier le bon dressage des chevaux et poneys tout s'assurant de la discrétion des aides fournies par le cavalier. L'épreuve de Cross est la partie la plus athlétique. Elle consiste à franchir au galop des obstacles fixes dans un parcours en extérieur tout en maitrisant une vitesse imposée. La phase finale est le saut d'obstacles, semblable à une épreuve de jumping conventionnelle, il permettra de tester les qualités de récupération après l'effort intense fourni pendant le cross. 

Pendant les différentes phases, le cavalier accumule des pénalités selon divers critères. Le vainqueur sera déterminé par le compétiteur qui aura accumulé le moins de points à la fin des 3 phases.

En savoir plus

Dressage

Dressage

Le dressage consiste à faire évoluer les chevaux afin de montrer l'élégance de leurs mouvements jusqu'à obtenir des moments de pure magie quand le cheval semble danser au rythme de la musique sous des impulsions invisibles. L'action du cavalier devient subitement si subtile et imperceptible que seule l'harmonie d'un travail d'équipe est perceptible. 

En compétition, les reprises sont divisées en mouvements séparés où le juge donne un score pour chaque mouvement. Les épreuves de dressage se déroulent sur un terrain parfaitement délimité composé de lettres qui jalonnent la piste permettant au cavalier de se repérer lors de l'exécution des différentes figures. Les exercices demandés vont, selon la difficulté des épreuves, de la ligne parfaitement droite au changement de pieds au temps, passage, piaffer et pirouettes pour les plus élaborées. 

Le dressage constitue aussi une base pour toutes les disciplines équestres visant à développer la relation cavalier-cheval et à faire progresser les qualités du cheval.

En savoir plus

Saut d’obstacles

Saut d’obstacles

Le saut d’obstacles consiste à enchaîner un parcours d’obstacles sans pénalité.  Les différentes épreuves permettent au poney ou au cheval de démontrer ses qualités telles que la franchise, la puissance, l’adresse et la rapidité face à l’obstacle.

Le concurrent devra quant à lui démontrer la maitrise de son équitation sur l’enchaînement d’un grand nombre d’obstacles.  La difficulté s’accentue par la hauteur, la distance entre les obstacles et l’environnement entourant aussi bien les obstacles que la compétition.  Sauter un gros obstacle isolé avec un cheval habile et volontaire est presque à la portée de beaucoup mais enchaîner plusieurs gros obstacles exige contrôle, souplesse, équilibre, concentration et maîtrise !

En savoir plus

Endurance

Endurance

Le principe de base des concours d'endurance est d'effectuer un parcours sur une distance déterminée (20, 30, 40, 60, 80, 100, 120 ou 160 Km) avec une vitesse minimum de 10 km/h et jusqu'à 18 Km/h, voire plus de 20 km/h pour les chevaux dans certaines courses nationales et internationales. 

En Endurance la résistance à l’effort et la santé du cheval est mise à l’épreuve. Un concours consiste à parcourir le plus rapidement possible un trajet de 20 à 160 km. Des contrôles vétérinaires ont lieu à des endroits bien déterminés durant le trajet. Ce n’est que si le rythme cardiaque et le rythme respiratoire du cheval se trouvent sous une certaine valeur et que le cheval se trouve en bonne condition physique, que l’on peut continuer l’épreuve. Au moindre problème, le cheval est retiré de l' épreuve.

En savoir plus

Horseball

Horseball

Cette discipline est pratiquée en équipe. Ce jeux oppose deux équipes de 6 joueurs.

Ils doivent ramasser à terre, sans jamais descendre de cheval, un ballon pourvu de six anses en cuir. Par un jeu de passes, d’attaque et de défense, les joueurs doivent l’envoyer dans des buts fixés à chaque extrémité du terrain (25m x 65m).

La vigueur et la rapidité des actions nécessitent des pratiquants, une connaissance et une application strictes des règles. Le jeu prend pleinement sa valeur dans la mesure ou l’arbitrage, la manière de jouer et l’esprit sportif dans le jeu engendrent le nécessaire respect du cheval.

En savoir plus

Attelage

Attelage

La plus ancienne des disciplines équestres est sans conteste l’attelage.  Composé d’une voiture attelée par 1 à 4 chevaux ou poneys, il se pratique aussi bien en famille qu’en compétition. L’attelage de compétition comporte 3 tests : dressage, marathon et maniabilité.

Le dressage est la première épreuve de la compétition composé d’un enchaînement de figures imposées et identiques pour tous les concurrents.  Les juges évaluent la compétence et l’habileté du meneur à maitriser son attelage et permettent d’apprécier l'attitude des chevaux dans le mouvement.  Les juges évalueront aussi la propreté des chevaux et de son harnachement en notant la présentation d'ensemble de l'équipage.

Le marathon est le test plus impressionnant.  Il s’agit d’une série d’obstacles naturels ou artificiels tels que des dévers, gués, chicanes, rampes,… à franchir.  Chaque obstacle a un nombre de portes représentées par des lettres à aborder dans un sens défini par des fanions. Chaque obstacle est chronomètré individuellement et doit être franchi le plus vite possible. C'est le test le plus technique pour les équipages et le plus spectaculaire pour le public.

La maniabilité est un parcours où le meneur doit slalomer entre des portes numérotées et balisées par des cônes surmontés de balles.   Les dépassements de temps sur le parcours de maniabilité et les balles tombées sont sanctionnés par des points de pénalité.

Le vainqueur est celui qui totalise le moins de points de pénalité à la fin des 3 épreuves.

En savoir plus

Para-equestrian

Para-equestrian

L’équitation dite para-équestre est pratiquée en Wallonie dans la discipline du dressage.  Les reprises doivent être présentées avec les mêmes exigences qu'en dressage conventionnel.  Mise en main, impulsion, qualité des allures, de l'équilibre et en plus le cavalier doit pouvoir démontrer que son handicap ne gêne pas le cheval dans les difficultés exigées.

Les cavaliers sont « répartis » en 5 « Grades » différents en fonction du degré de leur handicap.  Le grade IV, grade où les cavaliers présentent un handicap léger, est du niveau Saint-Georges pratiqué par les dresseurs les plus valides.

Le dressage pour cavaliers moins valides est apparu au programme des Jeux Paralympiques d'Atlanta en 1996.  L’équitation est le seul sport paralympique où le cavalier ainsi que le cheval sont déclarés médaillés paralympiques.

En savoir plus

Reining

Reining

Le reining est une des nombreuses disciplines de la monte Western.

Cette discipline a été reprise en 2000 dans la liste des disciplines FEI. Au cours d’épreuves de reining, des exercices imposés “patterns” sont exécutés et évalués par les juges. Ces patterns comprennent une alternance de grands cercles (galops rapides) et de petits cercles (galops lents), des changements de pieds, des roll – backs (pivot de 180°), des spins (pirouettes de 360° autour d’un postérieur) et des sliding stop (arrêt glissés sur les postérieurs).

Dans ce type d’épreuve, le cheval est jugé sur la précision, la docilité, le contrôle et le calme avec lesquels il exécute et enchaîne les différentes figures imposées.
L’ensemble du pattern s’effectue au galop.

En savoir plus

Voltige

Voltige

Dans cette discipline le cheval galope à main gauche autour d’un cercle de minimum 15 m de diamètre, pendant que les voltigeurs, tels des gymnastes, réalisent plusieurs figures sur le dos de celui – ci.

La voltige consiste en la présentation de différents exercices qui s’exécutent sur le dos du cheval, et ce en pleine harmonie avec celui - ci.

Une équipe de voltige est composée de huit voltigeurs, d’un voltigeur de réserve, d’un longeur et d’un cheval.

En savoir plus

Encadrement